Partager

Dates

Samedi
21 novembre 2020
17h30

  • Grande Salle
  • 25 €

Robins des Bois

Devenez Robins des Bois ! Offrez des places de spectacles qui seront mises à disposition de publics moins habitués au Théâtre musical.

Offres spectateurs

Découvrez notre Pass Châtelet donnant accès à de nombreux avantages, ainsi que nos offres pour les jeunes et nos cartes cadeaux.

« From the depths of my heart
To the depths of the sea
From high in the clouds
To my brain set free »

Pour son projet remarqué par la critique et intitulé Deep See Blue Surrounding You / Vois Ce Bleu Profond Te Fondre, Laure Prouvost a imaginé au Pavillon français de la 58e Biennale de Venise un univers liquide et tentaculaire s’articulant autour d‘une réflexion sur les notions de générations et d’identités. Teinté d’utopie et de surréalisme, il s’attache à figurer un voyage échappatoire, à la fois tangible et imaginaire, vers un ailleurs idéal. Le projet se dessine telle une invitation à se fondre parmi les différentes réalités dévoilées et partagées qui s’y entremêlent, en interrogeant l’idée de la représentation d’un monde fluide et globalisé, fait d’échanges, de connectivités et de décalages. La pierre angulaire de Deep See Blue Surrounding You / Vois Ce Bleu Profond Te Fondre est une œuvre filmique et fictionnelle. Elle prend tantôt la forme d’un voyage initiatique, tantôt celle d’une joyeuse épopée tournée lors d’un roadtrip à travers la France — de la banlieue parisienne au nord de la France, du Palais du Facteur Cheval à la mer méditerranée —, et jusqu’à Venise. Ce film, riche en dialogues et en expressions idiomatiques, est basé sur un script en français et en anglais avec des passages en italien, arabe ou néerlandais. Les dialogues sont portés par l’interprétation d’une douzaine de personnages d’horizons et d’âges divers, et aux compétences performatives spécifiques: magie, danse, musique etc.

Pensé comme une extension du Pavillon Français, Deep See Blue Surrounding You au Théâtre du Châtelet dévoile une projection du film présenté à la Biennale, They Parlaient Idéale, accompagnée des performances de ses personnages, et suivie de deux concerts inédits des musiciens en ayant composé la bande-son — Lafawndah et Flavien Berger. L’œuvre musicale de Lafawndah est une vive affirmation provenant d’une constellation d’influences personnelles qui résiste savamment à la catégorisation. En sous-couche de ses compositions se nichent des rythmes dramatiques et des basses puissantes, et l’alliage de la musique de club et la chanson populaire qu’elle propose livre un résultat frissonnant, érotique et ultra-moderne. Elle présente ici son nouveau projet musical intitulé The Fifth Season paru en juin sur le label parisien Latency. Volatil et cinématique, ce second opus est le fruit de collaborations variées avec tubiste, tromboniste, percussionniste et rappeuse. Jouant avec les mots pour créer des histoires d’amour, en testant des sons tourbillonnants, le compositeur autodidacte Flavien Berger s’est rapidement fait un nom en apportant un vent de fraicheur à la scène musicale française. Travaillant sur l’expérimentation, il a toujours été intéressé par le bidouillage de machines et s’est affranchi des styles en mélangeant habilement les passages effrénés et les longues plages de synthétiseurs. Il interprète ici la bande-son du film de Laure Prouvost qu’il a écrite et composée, et dont l’extrait « Deep See Blue Song » a été dévoilé à l’automne dernier sur le label parisien Pan European Recording.

Commissaire: Martha Kirszenbaum

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.

Votre navigateur est obsolète

Pour une expérience optimale,
gardez votre navigateur à jour.