Partager
Olya-Runyova

Teodor Currentzis

Biographie

Teodor Currentzis est le fondateur et directeur artistique de l’Orchestre et du Chœur MusicAeterna, qu’il a créés à Novossibirsk en 2004, et depuis la saison 2018-2019, le chef d’orchestre principal de l’Orchestre symphonique de la SWR de Stuttgart.


Né en Grèce, Teodor a élu domicile en Russie au début des années 1990 lorsqu’il a commencé ses études de direction d’orchestre au Conservatoire d’État de Saint-Pétersbourg sous la houlette d’Ilya Musin.


Teodor Currentzis se produit régulièrement dans toute l’Europe à la tête de MusicAeterna. C’est ainsi qu’ils ont été invités à la Philharmonie de Berlin, à la Philharmonie de Paris, au Festspielhaus de Baden-Baden, à la Scala de Milan et à l’Auditorium de Madrid notamment. La formation et son chef entretiennent par ailleurs une relation de longue date avec le Salzburger Festspiele, pour lequel ils ont apporté leur signature musicale à la nouvelle production de La Clémence de Titus, mise en scène par Peter Sellars en 2017 (puis présenté à l’Opéra des Pays-Bas, où Teodor a fait ses débuts en 2018) ; au cycle complet des symphonies de Beethoven en 2018 en cinq concerts à guichets fermés, et l’année suivante, cette fois en collaboration avec l’Orchestre baroque de Fribourg et le chœur MusicAeterna, à Idomeneo, également mis en scène par Peter Sellars. Teodor et MusicAeterna ont fait leurs débuts aux BBC Proms de Londres en 2018 et au Japon l’année suivante avec des concerts à Tokyo et Osaka en février, ainsi qu’à New York en novembre avec le Requiem de Verdi en ciné-concert au Shed accompagnant des films de Jonas Mekas. En novembre 2020, ils retourneront à New York pour retrouver le Shed et faire leurs débuts au Carnegie Hall avec la Symphonie « Pathétique » de Tchaïkovski et l’adagio de la Symphonie n° 10 de Mahler.


Dès sa première année comme chef d’orchestre principal de l’Orchestre symphonique de la SWR de Stuttgart, Teodor Currentzis dirige les Symphonies n° 3 et 4 de Mahler, la Symphonie n° 5 de Tchaïkovski et la Symphonie n° 7 de Chostakovitch lors de concerts à Stuttgart ainsi qu’en tournée dans des salles aussi prestigieuses que le Konzerthaus de Vienne, l’Elbphilharmonie de Hambourg et la Philharmonie de Cologne. Il conclut sa première saison à la tête de l’Orchestre de la SWR avec la Symphonie n° 7 de Chostakovitch au Festival de Salzbourg. Pendant la présente saison, il emmènera l’orchestre en tournée en Espagne, en Italie et en France.


En novembre 2019, Teodor Currentzis et le chœur MusicAeterna ont fait leurs débuts à la Philharmonie de Berlin avec le Requiem de Verdi.


Parmi les faits saillants de sa carrière, Teodor Currentzis est Artiste-résident au Konzerthaus de Vienne depuis la saison 2016-2017, avec des concerts avec l’Orchestre symphonique de Vienne, la Camerata de Salzbourg et MusicAeterna ; il a interprété le Requiem de Brahms avec le chœur MusicAeterna et l’Orchestre de chambre Mahler au Festival Diaghilev de Perm et en tournée en Europe ; a dirigé l’Orchestre de chambre Mahler en tournée avec le Coro de Berio ; s’est produit sur les grandes scènes lyriques avec La Clémence de Titus et le Requiem de Mozart au Festival de Salzbourg, le Macbeth de Verdi à l’Opéra de Zurich mis en scène par Barrie Kosky (2016), L’Or du Rhin de Wagner avec l’orchestre MusicAeterna (2015, RUHRtriennale à Bochum), Iolanta de Tchaïkovski et Perséphone de Stravinsky au Festival d’Aix-en-Provence en 2015 (tous deux créés à Madrid en 2012), The Indian Queen de Purcell à Madrid (2012), Lady Macbeth du district de Mtsensk de Chostakovitch à Zurich (2012) et Le Passager de Weinberg avec l’Orchestre symphonique de Vienne à Bregenz (2010).


En tant que directeur artistique de l’Opéra de Perm de 2011 à 2019, Teodor Currentzis  a commandé plusieurs créations, dont Tristia de Philippe Hersant (2016), les opéras Nosferatu de Dmitri Kourliandski (2014) et Cantos d’Alexei Syumak (2016) ainsi qu’un concerto pour violon de Sergueï Nevski (2015).


En 2006, partageant ses connaissances et sa passion pour la musique ancienne avec des compositeurs contemporains tout en explorant la musique nouvelle, Teodor a participé à la création du festival d’art moderne Territoria, événement qui est vite devenu le rassemblement musical annuel le plus prestigieux et le plus novateur de Moscou. Depuis 2012, Teodor est également le commissaire du Festival Diaghilev qui se tient à Perm, ville natale du célèbre critique d’art et impresario.


Teodor Currentzis et MusicAeterna sont des artistes exclusifs de Sony et ont inscrit sur ce label la trilogie Mozart-Da Ponte, Les Noces de Stravinsky, le Concerto pour violon de Tchaïkovski (avec Patricia Kopatchinskaja), la Symphonie n° 6 de Tchaïkovski et la Symphonie n° 6 de Mahler. Ils avaient précédemment enregistré la Symphonie n° 14 de Chostakovitch, le Requiem de Mozart et Didon et Énée de Purcell (tous trois sur le label Alpha) et les Concertos pour piano de Chostakovitch avec Alexander Melnikov et le Mahler Chamber Orchestra sur le label Harmonia Mundi.


En 2017, ECHO Klassik a décerné son prix de Production DVD/Blu-ray de l’année à The Indian Queen de Purcell (mis en scène par Peter Sellars avec Teodor Currentzis et MusicAeterna), qui faisait suite à l’ECHO Klassik d’Enregistrement symphonique (musique des XXe et XXIe siècles) décerné l’année précédente à leur enregistrement du Sacre du Printemps de Stravinsky (deux enregistrements parus sur Sony Classical). En 2015, Teodor et son frère Vangelino Currentzis ont enregistré et composé la bande sonore de la cérémonie d’ouverture des Jeux européens de Bakou et ont été nominés pour un Emmy Award dans les catégories Meilleure direction musicale et Meilleure composition. Teodor Currentzis est décoré de l’Ordre de l’amitié de la Fédération de Russie en 2008 et a reçu le prestigieux prix Kairos de la Fondation Toepfer en 2016. La même année, Opernwelt le désigne Meilleur chef d’orchestre de l’année pour son Macbeth à l’Opéra de Zurich. Teodor Currentzis est également lauréat du Prix du Festival de musique de Brême en 2019.


À ce jour, Teodor a déjà reçu à huit reprises le prestigieux prix de théâtre russe Masque d’or, notamment comme Meilleur chef d’orchestre d’opéra en 2017 pour La Traviata (une production de l’Opéra de Perm mise en scène par Robert Wilson), en 2015 pour The Indian Queen et en 2013 pour Così fan tutte (toutes deux également à Perm) et en 2011 pour Wozzeck au Bolchoï ; ainsi que pour sa « brillante interprétation de l’œuvre de Prokofiev » (Cendrillon, 2007) et pour sa « qualité d’interprétation exceptionnelle » (Les Noces de Figaro, 2008).


Teodor Currentzis est le fondateur et le directeur artistique de l'ensemble MusicAeterna et du choeur MusicAeterna

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.

Votre navigateur est obsolète

Pour une expérience optimale,
gardez votre navigateur à jour.