Partager

Karina Gauvin

Biographie

Reconnue pour le talent qu’elle déploie dans le répertoire baroque, la soprano canadienne Karina Gauvin se consacre avec un égal succès aux œuvres de Bach, Mahler, Britten et à la musique des XXe et XXIe siècles.


Au cours de la saison 2018/2019, elle a donné un récital de mélodies françaises à l’Opéra de Lille, à l’Opéra National du Rhin et au Wigmore Hall, et a interprété le rôle de Bellezza dans Le Triomphe du Temps et de la Désillusion dirigé par Alessandro De Marchi au Festival d’Innsbruck.


On a pu applaudir son interprétation de Vitellia au Théâtre des Champs-Elysées dans La Clémence de Titus sous la baguette de Teodor Currentzis, de la Duchesse d’Étampes dans l’opéra longtemps disparu de Camille Saint-Saëns Ascanio, dirigé par Guillaume Tourniaire au Grand Théâtre de Genève, ainsi que le rôle de Merab dans le Saül de Haendel présenté au Festival de Glyndebourne. Elle a prêté sa voix dans le Martyre de Saint Sébastien de Debussy avec l’Orchestre Symphonique de San Francisco sous la direction de Michael Tilson Thomas. Karina Gauvin a par ailleurs incarné Lia dans L’Enfant prodigue de Debussy avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Mikko Frank, dont un album est sorti sous le label Erato.


Parmi ses récentes et futures apparitions, outre la reprise de Saül au Théâtre du Châtelet, elle chantera dans Le Messie à la Philharmonie de Paris sous la direction d’Hervé Niquet et participera à une tournée européenne avec Tafelmusik. Karina prêtera par ailleurs sa voix à Poppée (Agrippine) et à Cléopâtre (Jules César) avec Les Talens Lyriques dirigés par Christophe Rousset au Festival Georges Enescu de Bucarest, au Théâtre des Champs-Élysées et au Festival d’Ambronay.


 


Retrouvez cet artiste dans...

Et Aussi

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.

Votre navigateur est obsolète

Pour une expérience optimale,
gardez votre navigateur à jour.