Partager

Dates

Jeudi
21 novembre 2019
20h00

  • Grande Salle
  • 15 €
  • Carte soliste
  • Carte tandem
  • Carte jeune
  • Carte tribu

Cartes Adhérents

Soliste, Tandem, Tribu et Jeune sont des cartes d'adhérents permettant de bénéficier de réductions de -15% à -60% sur une sélection de représentations.

Robins des Bois

Vous souhaitez être « Robin des Bois » et offrir des places de spectacles ? Contactez-nous à developpement@chatelet.com en indiquant vos coordonnées, et le ou les spectacles pour lequel vous souhaiteriez offrir des places.

Le Festival d’Automne à Paris, le Théâtre du Châtelet et le Théâtre de la Ville présentent le film Last Whispers (Ultimes murmures) de l’artiste russo-américaine Lena Herzog : un cri d’alarme sur le silence programmé et le drame culturel que représente la disparition des langues autochtones dans le monde.

La projection de ce film s’inscrit dans le cadre de l’« Année internationale des langues autochtones » émanant de l’Assemblée générale des Nations unies et de l’Unesco. À une vitesse sans précédent, plus rapide même que l’extinction de certaines espèces, notre diversité linguistique tend à disparaître. Aujourd’hui, sur les 7 000 langues restantes sur la Terre, seules trente sont parlées par la majorité de la population mondiale. La moitié des langues parlées de nos jours sur la planète aura disparu à la fin du XXIe siècle.

Last Whispers prend la forme d’un oratorio immersif, un film vidéo constitué de séquences filmées par drones et images fixes, poétiquement liées à une composition sonore et musicale diffusée en son 8.1. Un « chœur » est composé d’enregistrements de langues éteintes ou en danger, parlé et chanté sous forme de discours, récitations, incantations ou chants rituels et ponctué par des sons de la nature (vagues, vent…).

Au Festival d’Automne, la musicalité des langues, leur vocalité et la prosodie constituent depuis des années un sujet récurrent. En témoignent les œuvres programmées de Salvatore Sciarrino, de Robert Ashley, de Pierre-Yves Macé et le cycle Babel Contes du festival de 2 000 où les conteurs invités racontaient, dans leur langue (surtitrée), et faisaient entendre le quechua, le maori, les langues persane, créole, grecque, sami, zulu, et certains dialectes de Chine ou du Japon.

Cette « Année internationale des langues autochtones » vise à attirer l’attention sur la disparition de ces langues autochtones et sur la nécessité urgente de les préserver, de les revitaliser et de les promouvoir. Après avoir été présenté dans sa première version en 2016 au British Museum à Londres, Last Whispers a été projeté au Kennedy Center de Washington et sera encore montré cette année dans différentes institutions.

Outre la projection de ce film au Théâtre du Châtelet, le Festival d’Automne poursuit, comme chaque année, un travail de sensibilisation auprès de lycéens de Paris et de l’Île-de-France. Dans ce cadre, il diffusera Last Whispers de Lena Herzog (réalisation sonore : Mark Mangini et Marco Capalbo) dans divers théâtres, dont le Théâtre de la Ville – Espace Cardin, et des établissements scolaires.

Coréalisation, Festival d’Automne à Paris, Théâtre de la Ville – Espace Pierre Cardin et Théâtre du Châtelet

En collaboration avec Montclair State University (New Jersey, USA), Arts and Cultural Programming. La Muse en circuit, L’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, EHESS Dans le cadre de l’Année internationale des langues autochtones proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies et l’Unesco.

Rencontre

Avec des chercheurs, linguistes, anthropologues et la participation de Lena Herzog
Le travail présenté par Lena Herzog porte sur la scène artistique un débat sur le caractère éphémère des langues humaines que les linguistes et les anthropologues  ont engagé de longue date. Après une matinée d’échanges avec Lena Herzog et Mandana Seyfeddinipur sur le film Last Whispers, la rencontre permettra d’élargir le  point de vue au cours d’échanges libres sur des questions : qu’est-ce qu’une langue ? Comment se transmet-elle ? Quel paysages sonores dessine-t-elle ? Notre  pensée du monde est-elle fonction de la langue que l’on utilise pour le décrire ? Une communauté humaine reste-t-elle identique à elle-même si elle perd sa langue  ? De quelle façon biodiversité et diversité culturelle sont-elles liées ? Quelles sont les langues menacées aujourd’hui ? Pourquoi le sont-elles ? Et pourquoi les  sauver ?
Organisée avec l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, EHESS Paris
10h-12h30 : Denis Laborde, Lena Herzog, Michel de Fornel, Mandana Seyfeddinipur
13h30-16h : Denis Laborde, Lena Herzog, Mandana Seyfeddinipur, Jean-Marie Hombert, Rozenn Milin, Valentina Vapnarsky.
Vendredi 22 novembre au Théâtre du Châtelet, Salon Diaghilev. Accès dans la limite des places disponibles.

Galerie de médias

Bande annonce du film

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.

Votre navigateur est obsolète

Pour une expérience optimale,
gardez votre navigateur à jour.