Partager

Djino Alolo Sabin

Biographie

Danseur, chorégraphe et rappeur né à Kisangani en République Démocratique du Congo, Djino Alolo Sabin commence la danse hip-hop de manière autodidacte en 2003 et crée le groupe Bad Boyz en 2004, élu meilleur groupe de street dance de Kisangani en 2009 et 2011.


En 2008, il rejoint Faustin Linyekula et participe à la formation de danse contemporaine des Studios Kabako puis rencontre Olivier Dubois en 2013, lors d’un stage à l’École des Sables (Sénégal) en lien avec P.A.R.T.S. à Bruxelles. Celui-ci l’invite à être interprète dans sa création Souls (tournée 2014-2016).


En 2016, Djino Alolo Sabin crée Debout / Se relever en collaboration avec la chorégraphe franco-américaine Christina Towle. Parallèlement, il reçoit, le prix Talents Danse Adami (2016), intègre la Cie Maguy Marin pour la recréation de May B et danse dans plusieurs créations de Boris Charmatz.


En 2018, il participe à Poids des choses, et Pierre et le Loup, de Dominique Brun. Cette même année il reçoit la Bourse Déclics Jeunes, décernée par la Fondation de France. Il crée, en 2019 le solo Piki Piki  à Charleroi danses, pour lequel il coréalise son premier court métrage «Femme des sables» avec Franck Moka. En 2020, il est invité par Joseph Nadj pour la création OMMA et fait sa première apparition cinématographique en assurant le rôle du «nouveau» dans le film Usures de Sébastien De Buyl.


Depuis 2018, Djino Alolo Sabin est directeur artistique de l’Atelier Piki Piki, et organise notamment Piki Piki Festival à Kisangani.


Interprétation : Un peuple qui danse inspiré de More, more, more…Future de Faustin Linyekula. Inspiré du ndombolo (danse moderne congolaise) dans une attitude krump.

Retrouvez cet artiste dans...

Et Aussi

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.

Votre navigateur est obsolète

Pour une expérience optimale,
gardez votre navigateur à jour.