Partager

Amélie Kiritzé-Topor

Biographie

Après une école de graphisme, Amélie Kiritzé-Topor étudie la scénographie à L’ENSATT(1999-2001), années durant lesquelles elle travaille avec H. Vincent au Nouveau Théâtre d’Angers,R. Dubelsky au Théâtre des Amandiers de Nanterre, et crée pour B. Jaques la scénographie de La bonne âme du Setchouan (Brecht) en collaboration avec Perrine Leclere.


Dans un travail axé sur le rapport lieu-objet-langage, elle a d’abord élaboré des espaces pour le théâtre avec S. Mongin-Algan (Thrène – Kermann), E. Massé (Les Bonnes – Genêt). L’aventure lyrique débute alors avec S. Taylor (Don Pasquale – Donizzetti).


Elle conçoit aussi des espaces théâtraux pour la Cie Les Bourgeois de Kiev, spectacle de clown beckettien, La Cie Inka (Des couteaux dans les poules – Harrower), Louis Arène et le Munstrum Théâtre (Le chien, la nuit, le couteau – Van Mayenburg et Je vous jure que je peux le faire, A. Éthève, pièce pour enfant.)


Elle développe aussi de solides collaborations notamment avec Omar Porras (Bolivar, Fragmentos de un sueno – Ospina , L’Éveil du printemps – Wedekind, La grande duchesse de Gerolstein – Offenbach, Roméo et Juliette – Shakespeare, La dame de la mer – Ibsen… et la Cie In Vitro/ Marine Mane, (À corps défendant, pièce chorégraphique pour 4 danseurs/acrobates, Atlas, pièce performative pour un danseur et un musicien).


Ses créations se tournent aussi vers la scène lyrique où elle conçoit des scénographies pour V. Vittoz (La petite renarde rusée – Janacèk, La servante maîtresse – Pergolèse, Lundi, Monsieur vous serez riche! – Duhamel, La voix humaine – Poulenc, Cavalleria Rusticana – Mascagni, Viva la mamma -Donizzetti, La fille du régiment – Donizzetti ), pour M. Wasserman (Fidélio – Beethoven,) et pour B.Bénichou (Trouble in Tahiti – Bernstein, L’enfant et les sortilèges – Ravel, L’heure espagnole – Ravel, L’étoile – Chabrier, Brundibar – Krasa, La chauve-souris – Strauss créé à plusieurs reprises entre le Conservatoire de Musique de Lyon, le festival des Folies Lyriques et l’Opéra de Montpellier).


Enfin, elle travaille aussi sur des espaces d’exposition et muséographiques : FACTOREV, La nuit de la récup créative dans le cadre du Voyage à Nantes 2012, Cap Environnement 2007, concept graphique et spatial en collaboration avec Cléo Laigret (Atria de Belfort), et un poémier, sorte de malle poétique et pédagogique pour le Printemps de Poètes (Paris, Orne, 2016). Enfin, elle enseigne et collabore à l’organisation pédagogique du diplôme dédié à la scénographie de l’École d’Architecture de Nantes.


Amélie Kiritzé-Topor est scénographe. Elle réalise les décors de Justes.

Retrouvez cet artiste dans...

Et Aussi

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.

Votre navigateur est obsolète

Pour une expérience optimale,
gardez votre navigateur à jour.