Partager

Emmanuel Demarcy-Mota

Biographie

À dix-sept ans, il fonde la compagnie des Millefontaines avec ses camarades du lycée Rodin, et poursuit cette aventure alors qu’il est étudiant à La Sorbonne. Ensemble, ils abordent les pièces de nombreux auteurs européens (Büchner, Shakespeare, Pirandello, Brecht, Kleist…).

À vingt-quatre ans, il est invité à mettre en scène L’Histoire du soldat de Ramuz au Théâtre de la Commune-CDN d’Aubervillers. Il y créera également Léonce et Léna de Büchner puis Peine d’amour perdue de Shakespeare pour lequel il reçoit le prix de la Révélation théâtrale.

Avec la troupe alors constituée, il crée l’année d’après Marat-Sade de Peter Weiss.

La reprise de Peine d’amour perdue au Théâtre de la Ville marque le début d’un partenariat avec ce lieu, alors dirigé par Gérard Violette : il y crée Six personnages en quête d’auteur de Pirandello qui reçoit deux prix du Syndicat national de la critique dramatique, et sera suivi notamment d’une première version du Rhinocéros de Ionesco, d’Homme pour homme de Brecht.

Nommé en 2001 directeur de la Comédie de Reims par Catherine Tasca, il ouvre sa première saison avec deux créations de Fabrice Melquiot (L’Inattendu et Le Diable en partage), un auteur auquel il restera fidèle, mettant en scène notamment Ma vie de chandelle en 2004 et Marcia Hesse en 2005.

Nommé directeur du Théâtre de la Ville, Emmanuel Demarcy-Mota renforce la diversité de la programmation en lui donnant une tonalité plus internationale avec une ouverture au théâtre en langue étrangère. Son projet se fonde notamment sur trois axes forts : le Parcours enfance & jeunesse, qui associe plusieurs théâtres parisiens autour de propositions jeunes publics internationales et pluridisciplinaires, le Festival Chantiers d’Europe dédié à la jeune création européenne et le concours international Danse élargie en partenariat avec le Musée de la Danse. Il fonde également la Troupe du Théâtre de la Ville, composée d’acteurs et de collaborateurs artistiques de la première heure.

En juin 2011, il est nommé directeur du Festival d’automne à Paris. Il crée ensuite Casimir et Caroline d’Horváth, Victor ou les Enfants au pouvoir de Roger Vitrac et Ionesco suite qui sera présenté dans les lycées de Paris avant d’être joué aux Abbesses. Tandis que la re-création de Rhinocéros tourne dans le monde: un mois aux États-Unis (Los Angeles, San Francisco, New York, Ann Arbor), puis au Barbican de Londres, à Moscou, Barcelone, Athènes, Santiago, Buenos Aires, Lisbonne.

En 2014, il crée Le Faiseur de Balzac, aux Abbesses. À l’automne 2015, Six personnages en quête d’auteur et Ionesco suite sont présentés à Chicago, San Francisco, Ann Arbor, à la BAM de New York, puis au Barbican de Londres. Six personnages en quête d’auteur et Le Faiseur sont rejoués au Théâtre de la Ville en 2015.

La même année il crée Alice et autres merveilles de Fabrice Melquiot repris en tournée à l’automne 2016 et recréée à l’Espace Cardin en décembre 2017.

En 2016 également, il renforce les projets de coopération internationale en développant un échange avec la BAM (Brooklyn Academy of music-New York). Alors que le site historique du Théâtre de la Ville ferme ses portes pour travaux, Emmanuel Demarcy-Mota et ses équipes s’installent à l’Espace Cardin où il crée L’État de siège d’Albert Camus en 2017 puis Les Séparables de Fabrice Melquiot en 2018.

La programmation se déploie ainsi dans ce nouveau lieu, au Théâtre des Abbesses et dans vingt théâtres partenaires.

Parmi les dernières distinctions qu’il a reçues on peut citer en 2015 le Prix de la mise en scène-Sacd.


Emmanuel Demarcy-Mota est le directeur du Théâtre de la Ville et du Festival d’automne à Paris.

Retrouvez cet artiste dans...

Et Aussi

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.