Partager

Dates

Samedi
07 novembre 2020
17h30

  • Grande Salle
  • de 6 à 55 €
  • Pass châtelet

Dimanche
08 novembre 2020
15h00

  • Grande Salle
  • de 6 à 55 €
  • Pass châtelet

Florilège spectaculaire des plus belles œuvres dramatiques de Georg Friedrich Haendel (1685-1759), ce concert invite à plonger dans l’univers unique et envoutant des opéras serias italiens du « caro sassone ». Au programme, une sélection raffinée d’extraits, allant d’Agrippina – œuvre de jeunesse applaudie lors de sa création en 1709 à Venise – aux chefs-d’œuvre londoniens que sont Giulio Cesare et Tamerlano (1724), et jusqu’aux œuvres de pleine maturité telle Alcina (1735), dont l’acte II s’achève sur un « rarissime moment d’intensité dramatique » selon Christophe Rousset (« Ombre pallide »).

Maître incontesté du genre, qu’il parvient à imposer en Angleterre, sa terre d’adoption, Haendel s’entoure de chanteuses et de chanteurs de premier plan (Margherita Durastanti ; Francesca Cuzzoni ; le castrat Senesino, etc.) pour lesquels il compose des rôles sur mesure, sublimant leurs talents.

En leur honneur, Christophe Rousset réunit à son tour un casting d’exception : l’éblouissante Sandrine Piau, complice de toujours des Talens Lyriques et la remarquable Eve-Maud Hubeaux, que l’on a pu admirer récemment sous la direction du maestro dans Agrippina et Giulio Cesare. Quelques joyaux instrumentaux extraits de ces grandes œuvres viendront enfin compléter le programme, divinement servis par les instrumentistes des Talens Lyriques.

Programme :

Solomon, HWV 67 (1749) extrait
« Sinfonia », arrivée de la Reine de Saba

Agrippina, HWV 6 (1709) extrait
Aria « Come nube che fugge dal vento » (Eve-Maud Hubeaux)

Tamerlano, HWV 18 (1724) extraits
Ouverture
Aria « Cerco in vano » (Eve-Maud Hubeaux)

Alcina, HWV 34 (1735) extraits
Accompagnato « Ah ! Ruggiero crudel » & Aria « Ombre pallide » (Sandrine Piau)
Entrées des songes (agréables, funestes, agréables effrayés) et combat des songes funestes et agréables

Giulio Cesare, HWV 17 (1724) extraits
Ouverture
Aria « Piangerò la sorte mia » (Sandrine Piau)

Il Pastor fido, HWV 8 (1734) extrait
Chaconne

Giulio Cesare, HWV 17 (1724) extraits
Aria « Da tempeste il legno infranto » (Sandrine Piau)
Aria « Priva son d’ogni conforto » (Eve-Maud Hubeaux)
Duetto « Più amabile beltà » (Sandrine Piau et Eve-Maud Hubeaux)

Coproduction Les Talens Lyriques, avec le soutien du Cercle des Mécènes des Talens Lyriques.

 

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.

Votre navigateur est obsolète

Pour une expérience optimale,
gardez votre navigateur à jour.