Partager

25 Nov. 2019

Le châtelet s'engage

"Faire rayonner la culture au-delà de Paris"

Thomas Levet

Avec Ruth Mackenzie, Thomas Levet, le directeur des affaires institutionnelles et membre du comité exécutif de la Caisse d'Epargne Ile-de-France, revient sur les liens et valeurs que partage la banque avec le Théâtre du Châtelet.

Quelles sont les valeurs de la Caisse d’Epargne Ile-de-France ?
L’histoire de la Caisse d’Epargne est marquée par un engagement constant. Depuis 200 ans, elle contribue à la transformation de la société française. Elle cherche à être utile aux Français, avec la création de l’épargne pour tous, des bains-douches, et le financement du logement social. L’engagement sociétal et solidaire est dans son ADN. Cet engagement repose sur des rapports de proximité avec sa clientèle et sur un ancrage fort dans l’ensemble du territoire francilien. Notre histoire est une force, une promesse d’avenir.

Quel est le rôle d’un mécène comme la CEIDF auprès de grandes institutions culturelles telles que le Théâtre du Châtelet ?
Distinguée « Grand Mécène de la Culture », la Caisse d’Epargne Ile-de-France s’investit tout particulièrement pour faciliter l’accès à la culture au plus grand nombre et pour permettre l’émergence de projets innovants porteurs de sens et de lien social. Nous soutenons tous les ans une quarantaine de projets touchant ainsi plus de 50 000 personnes. Nous sommes fiers d’accompagner le Théâtre du Châtelet dans sa nouvelle orientation culturelle qui favorise la diversité des programmes et la pluralité des publics.

Le Théâtre du Châtelet a pour objectif d’offrir un service public pour toutes les citoyennes et tous les citoyens du Grand Paris. En quoi cela peut rejoindre les ambitions de la Caisse d’Epargne Ile-de-France ?
La volonté de faire rayonner la culture au-delà de Paris intramuros fait écho à l’engagement de la Caisse d’Epargne Ile-de-France en faveur du Grand Paris. L’effet métropolitain constitue en effet un levier de croissance. Mais cette cohérence économique doit s’accompagner d’une politique culturelle forte. C’est là que des institutions comme le Théâtre du Châtelet ont un rôle majeur.

Après deux ans et demi de fermeture, le Châtelet a ouvert à nouveau en septembre dernier, avec Parade. Comment avez-vous vécu ce moment ?
C’était un spectacle formidable, sur plusieurs plans ! Il est rare de voir autant de jeunes dans un théâtre. Cette réouverture faisait passer un message : les portes du Châtelet sont ouvertes à tous ! Certains mots, dans votre discours, ont d’ailleurs résonné à mes oreilles : ce sont des mots qui nous sont familiers car ils correspondent à notre engagement pour l’accès à la culture au plus grand nombre.
Votre volonté de faire un grand théâtre populaire se ressentait sur le plan artistique aussi. Le spectacle était à la fois dynamique, moderne, rassembleur, festif et ne perdait rien de son exigence, bien sûr. Ce spectacle était brillamment tourné vers l’avenir, vers une culture décloisonnée et inclusive.

Propos recueillis par Ruth Mackenzie

La Caisse d’Epargne Ile-de-France s’engage auprès du Théâtre du Châtelet, acteur incontournable de la scène parisienne culturelle, et salue l’esprit d’ouverture de la programmation de sa saison 2019-2020.

À lire aussi

;

Newsletter

Retrouver les dernières actualités du Théâtre du Châtelet !

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.

Votre navigateur est obsolète

Pour une expérience optimale,
gardez votre navigateur à jour.