Partager

22 Mai. 2019

L'invité

Fabien Coste

Les livres de chevet d'Abd Al Malik

A l'occasion de son adaptation des Justes de Camus, Abd Al Malik, "camusard" et grand lecteur, nous partage ses livres de chevet.

S’il ne fallait lire que trois oeuvres du Pric Nobel, ce seraient pour Abd Al Malik :

L’envers et l’endroit, son premier choc, lu à 13 ans et qui ne le quitte plus depuis.

L’étranger

Noces

Par ailleurs, grand lecteur ouvert sur le monde, Abd Al Malik a été fasciné par la culture américaine. « Pour nous autres Français qui avons grandi en banlieue, l’Amérique est un truc assez particulier. À un moment où, adolescents, on avait l’impression d’être isolés de notre propre pays, on se sentait plus proches des Noirs américains et de la culture anglo saxonne en général. Il n’y avait pas cette frontière des codes qu’on peut rencontrer en France. » Toni Morrison et Raymond Carver ont beaucoup influencé son écriture et récemment il a été marqué par Jo,athan Franzen ou Ta-Neshi Coates, « c‘est une découverte littéraire et humaine, un écrivain de la génération Obama ».

Une colère noire

À lire aussi

;

Newsletter

Retrouver les dernières actualités du Théâtre du Châtelet !

S'inscrire à notre
Newsletter

Inscription indisponible... Réessayez plus tard.